ÉNORME SUCCÈS POUR LE 4ÈME LOTO DE L’APVOC 23

« Satisfaction »! C’est le premier mot qui venait à l’esprit d’Éric SKRABAN, Président de l’APVOC 23, au moment de nettoyer la salle des fêtes de PEYRAT LA NONIÈRE , où venait se tenir le 4ème loto de l’Association.

Pour parvenir à leurs fins, lui est son équipe s’étaient investis à 100% pendant de nombreuses semaines pour que tout soit prêt le jour « J ».

Alors, inutile de vous décrire le sourire d’Éric lorsqu’il constatât au moment de sortir le premier numéro de la sphère que la salle était quasiment pleine, seulement 10 places restant vides sur les 169 qui avaient été prévues.

Dans son discours de bienvenue, Éric remercia « du fond du coeur » toutes les personnes qui lui avaient fait l’honneur de venir assister à ce loto, en leur précisant ce qu’elles savaient déjà, que tous les bénéfices engendrés serviraient à financer le 15ème défibrillateur cardiaque, qui en l’occurrence sera remis le dimanche 18 novembre 2018 à la Mairie de Maison-Feyne, commune qui était représentée par 3 de ses administrées qui en plus n’étaient pas venues les mains vides. Il remercia la municipalité de Peyrat la Nonière pour le prêt de la salle et du matériel, Sylviane pour son assistance à la technique et aussi les divers partenaires qui avaient offert des lots.Vous trouverez la liste en cliquant sur le lien ci-dessous :

MERCI À NOS PARTENAIRES

Très à l’aise comme à son habitude dans l’animation, Éric commença la première partie en se lançant des fleurs, quitte à ce que ses chevilles enflent!Ce serait trop long à vous expliquer, alors vous comprendrez en cliquant sur le lien ci-dessous :

 

Pendant un peu plus de 4 heures, Éric fît des heureux, des malchanceux, le numéro manquant faisant preuve de mauvaise volonté et restant souvent dans le fond de la sphère.

L’entracte fût l’occasion de déguster les pâtisseries qui avaient été gracieusement offertes par des membres de l’APVOC 23 et des sympathisants.

Les crêpes, préparées de main de maître par Louisette et Hélène firent aussi l’unanimité.

Ceci étant fait, le moment était venu de jouer un carton plein pour un lot surprise.

Pour découvrir de quoi il s’agissait, cliquez sur le lien ci-dessous :

Au moment de se séparer, Éric annonça qu’il ne savait pas ce que pensait l’assistance de sa prestation mais lui fît savoir que de son côté, ce fût un réel plaisir d’être au micro, d’autant plus que cette année, le silence était presque d’or, ce qui n’avait pas été le cas les autres années.Ce silence quasi absolu était pour lui une marque de respect envers les joueurs et les organisateurs.