LA CONFRÉRIE DU PAYS DE NUY SOUTIENT L’ACTION DE L’APVOC 23

Dans la vie, il y a des rencontres qui se font alors que les intéressés eux-mêmes n’auraient jamais imaginé qu’elles puissent se réaliser.

Mais le hasard et le destin faisant souvent bien les choses, il était évident qu’un jour Max JAMMOT, Grand Maître de la Confrérie du Pays de Nuy et Éric SKRABAN, Président de l’APVOC 23 allaient faire connaissance.

C’est grâce à leur intérêt commun pour la récolte des bouchons en plastique que ces deux-là se sont vus pour la première fois il y aura bientôt 4 ans et depuis cette date, ils sont toujours restés en contact, chacun parlant à l’autre de leur action respective : financement (entre autres) de fauteuils roulants en ce qui concerne la Confrérie du Pays de Nuy, financement de défibrillateurs cardiaques en ce qui concerne l’APVOC 23.

Max avait promis à Éric il y a quelques mois qu’il lui remettrait au nom de la Confrérie du Pays de Nuy un chèque afin d’aider l’APVOC 23 à poursuivre son action.

C’est donc avec un très grand plaisir qu’avec sa femme Hélène et son fils Corentin, mascotte de l’APVOC 23, il a reçu tout récemment à l’Étang des Moines Max et son épouse Martine.

Après un entretien très amical, à peine entrecoupé par une visite surprise (Laura, la future belle fille d’Éric et Hélène, accompagnée de Stéphane leur fils, venait leur annoncer fière d’elle, bouteille de champagne* à la main, qu’elle venait d’obtenir son permis de conduire!), Max a remis à Corentin un chèque d’un montant de 250 €.

Éric le remercia très chaleureusement et l’assura que cette somme servirait pour l’achat du 17ème défibrillateur cardiaque, celui-ci étant du coup déjà financé à près de 70 %.

Le chèque étant entre de bonnes mains, l’heure était venue de trinquer à la santé de la Confrérie du Pays de Nuy, à celle de l’APVOC 23 mais aussi et surtout à celle de Laura, nouvelle venue dans le monde des automobilistes, Éric n’omettant pas de lui dire qu’il comptait sur elle pour être prudente sur la route !!!

* À consommer avec modération.